Améliorer son confort et faire baisser sa facture énergétique

Rénover son logement, c’est avant tout diminuer sa facture énergétique de façon importante, en diminuant ses besoins de chauffage grâce à une meilleure isolation de son logement mais aussi se prémunir contre la hausse du prix des énergies liée pour partie à la raréfaction des énergies fossiles (gaz, pétrole) ou fissiles (uranium).

005633[1]

Une rénovation énergétique permet également d’améliorer votre confort en hiver et en été: isoler le logement pour obtenir une température homogène et une réduction du bruit extérieur, ventiler pour une meilleure qualité de l’air intérieur en supprimant les risques de pathologies (comme les moisissures par exemple) et une limitation des déperditions de chaleur liées au renouvellement d’air.

Bénéficier d’aides financières et adapter votre bien aux nouvelles réglementations en faveur des économies d’énergie

C’est le moment de rénover, l’État et Bordeaux Métropole ont  mis en place différents dispositifs financiers pour vous inciter à le faire et à vous mettre en conformité avec la Loi : Eco-prêt à taux zéro, Crédit d’Impôt Transition Énergétique, Taux de TVA réduit à 5,5 %, Certificat d’Économie d’Énergie (CEE), aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah), aides de Bordeaux Métropole, …

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte votée en août 2015 vise la réduction de 40% des GES de la France d’ici à 2030. Pour atteindre cet objectif elle impose désormais aux propriétaires de réaliser des travaux d’isolation thermique quand ils aménagent des locaux pour les rendre habitables, lorsqu’ils font une réfection du toit ou ravalent la façade (réparer au moins 50 % du toit hors ouvertures ou refaire l’enduit sur au moins 50 % de la façade hors ouvertures).

Cette loi rend également la rénovation obligatoire des bâtiments privés résidentiels dont la consommation en énergie primaire est supérieure à 330 kWh par m² et par an (classement F ou G de l’étiquette énergie) avant 2025. Cette obligation concerne indifféremment les logements loués ou occupés par leur propriétaire, à titre de résidence principale comme secondaire.

Valoriser son patrimoine ou éviter la décote de celui-ci

Avec l’obligation de fournir l’étiquette énergie du logement (DPE) à la location ou lors de la vente d’un logement, les locataires et les propriétaires sont de plus en plus sensibles à la performance énergétique du logement. Ainsi, les logements rénovés et donc économes sont recherchés et prennent de la valeur sur le marché de l’immobilier.

006061[1]-bis

Exemple en Aquitaine : une maison dont l’étiquette énergie est A ou B s’est vendue 9% plus cher qu’une maison dont l’étiquette est C (source : étude sur « La valeur verte des logements » réalisée par l’association « Dynamic » qui regroupe les activités de recherche et de développement des bases immobilières notariales BIEN et PERVAL).

On ne prend donc aucun risque en rénovant car un logement rénové vaut au moins le prix initial augmenté du coût de la rénovation énergétique.

 Participer à son échelle à la lutte contre les changements climatiques

Rénover son logement c’est éviter l’émission de gaz à effet de serre (GES) et ainsi concourir à la limitation de l’élévation de la température moyenne mondiale à 2°C d’ici 2100 comme l’a acté « l’Accord de Paris » adopté à l’unanimité par 195 pays à l’issue de la Conférence Paris Climat (COP 21) en décembre 2015.

Le bâtiment est un secteur qui pèse lourd : il absorbe 46 % de la consommation nationale d’énergie, et émet 25 % des gaz à effet de serre en France.

A l’échelle de Bordeaux Métropole ce sont 340 000 logements qui nécessitent une rénovation énergétique. Les maisons construites entre 1900 et 1989, ainsi que les immeubles collectifs d’après-guerre (1951-1974) constituent une part importante de la demande (67% des besoins énergétiques pour seulement 44% des logements) et sont également les logements les plus déperditifs en kWh/m².

Soutenir l’emploi local

La rénovation énergétique des bâtiments permet de soutenir l’activité et l’emploi d’entreprises du territoire (un investissement d’un million d’euros permet de créer 19 emplois dans l’efficacité énergétique). En Gironde le secteur du bâtiment emploie plus de 20 000 salariés et près de 97% des entreprises sont artisanales.

DSC_0020

La rénovation énergétique des bâtiments permet de soutenir l’activité et l’emploi d’entreprises du territoire (un investissement d’un million d’euros permet de créer 19 emplois dans l’efficacité énergétique). En Gironde le secteur du bâtiment emploie plus de 20 000 salariés et près de 97% des entreprises sont artisanales.

 Open

Actualités

+

Agenda
ven 22

Permanence Saint Médard en Jalles

22 septembre de 08:30 à 12:30
Saint-Médard-en-Jalles France
ven 22

Permanence Blanquefort

22 septembre de 09:00 à 13:00
Blanquefort France
lun 25

Permanence Le Taillan-Médoc

25 septembre de 14:00 à 17:00
Le Taillan-Médoc France
mar 26

Permanence Lormont

26 septembre de 13:30 à 17:00
Lormont France

+

Vidéos

+