RÉNOVATION. Une nouvelle offre vient proposer d’accompagner artisans et leurs clients pour remplacer leur chaudière au fioul par une chaudière bois à granulés. Elle est pilotée par la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) et la société Butagaz.

Une offre destinée à faciliter l’installation de chaudières bois par les artisans vient d’être lancée par la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) et la société Butagaz. Sous le nom de « Chaudière bois Facilipass », elle fait suite aux deux offres précédentes concernant les pompes à chaleur et les chaudières à haute performance énergétique. Ces dispositifs prennent place dans le projet gouvernemental d’éradiquer les chaudières au fioul. Cette offre, précise la Capeb dans un communiqué de presse, « permet le financement par mensualisation sur 60 mois, de travaux d’installation et d’entretien de chaudières à granulés de bois pour les clients particuliers ». Le dispositif « se présente sous la forme d’une mensualité packagée tout inclus, permettant l’installation d’une chaudière à granulés de bois performante ». Cette mensualité démarre à 59 euros par mois sur cinq ans. L’organisation professionnelle se félicite de ce qu’elle considère être un succès pour ces offres Facilipass, avec 1.000 entreprises déjà inscrites en six mois d’existence.

Cette offre se veut également une aide pour les artisans, promettant de simplifier les démarches administratives et de financement. « Un service client chargé de recueillir toutes les pièces justificatives auprès des clients est déjà opérationnel », précise la Capeb. Ce Facilipass est bien entendu accessible « à toute entreprise qualifiée RGE sur le domaine du chauffage et/ou de l’eau chaude au bois ». Six marques sont impliquées sur ces produits Flamme verte sept étoiles : De Dietrich, Domusa teknik, Fröling, Oertli, Red heating, Viessmann). « Cette démarche intéressante vient compléter un dispositif de soutien aux chaudières à granulés de bois plutôt bien calibré (notamment pour les ménages en précarité énergétique) et va permettre de poser la chaudière à granulés comme un candidat sérieux et économique au remplacement du fioul (près de 4 millions de ménages) », commente Damien Mathon, secrétaire général du groupe Poujoulat, contacté par Batiactu.