Au travers de son Plan d’actions pour un territoire durable à haute qualité de vie et de son Plan climat air énergie territorial, Bordeaux Métropole s’est fixé pour objectif de devenir, à l’horizon 2050, l’une des premières métropoles à énergie positive, notamment en accompagnant la réduction des consommations d’énergie du bâti et le développement des énergies renouvelables, un engagement que partage la Ville de Pessac dans son Agenda des solutions durables. Pour cela, elle a développé plusieurs dispositifs, parmi lesquels « MA RÉNOV Bordeaux Métropole », une plateforme de rénovation énergétique de l’habitat privé qui, en s’appuyant notamment sur des services de thermographie aérienne et de cadastre solaire, offre un accompagnement technique et financier aux particuliers ayant des projets de rénovation énergétique et d’installation solaire. « MON ÉNERGIE Bordeaux Métropole » propose quant à lui un accompagnement personnalisé aux foyers en situation de précarité énergétique. « Nous avons souhaité impliquer Pessac dans ces dispositifs qui s’inscrivent parfaitement dans notre Agenda des solutions durables, en proposant un accompagnement personnalisé d’une vingtaine de foyers pessacais vulnérables et des permanences info énergie en mairie deux fois par mois pour tous les habitants. Et nous avons bien fait, puisqu’avec une centaine de rendez-vous effectués l’année passée, c’est notre commune qui affiche le plus fort taux de remplissage des permanences » se félicite Jérémie Landreau, adjoint au Maire délégué au développement durable.

« MON ÉNERGIE Bordeaux Métropole » propose quant à lui un accompagnement personnalisé aux foyers en situation de précarité énergétique. « Nous avons souhaité impliquer Pessac dans ces dispositifs qui s’inscrivent parfaitement dans notre Agenda des solutions durables, en proposant un accompagnement personnalisé d’une vingtaine de foyers pessacais vulnérables et des permanences info énergie en mairie deux fois par mois pour tous les habitants. Et nous avons bien fait, puisqu’avec une centaine de rendez-vous effectués l’année passée, c’est notre commune qui affiche le plus fort taux de remplissage des permanences » se félicite Jérémie Landreau, adjoint au Maire délégué au développement durable.

Vérifier l’isolation de sa toiture : 

En novembre 2017 et février 2018, des survols effectués de nuit par un avion bimoteur ont permis de photographier les toitures des 57 000 hectares du territoire métropolitain et, grâce à un scanner infrarouge embarqué, de mesurer les rayonnements thermiques des toitures. « La thermographie aérienne détermine, par dégradé de couleurs, la déperdition énergétique de la toiture du logement. Une fois sa couleur identifiée, il suffit de se reporter à la légende pour mesurer son degré de déperdition » explique Nelly Coste, chargée de mission développement durable. Les tons chauds (jaune à rouge) représentent les niveaux de déperditions les plus forts (toitures mal isolées) ; les tons froids (vert à bleu), des déperditions faibles à modérées (isolation suffisante). Les déperditions de chaleur d’un logement ont des origines multiples : murs, ventilation, vitres, sols, ponts thermiques, etc. Pour une maison individuelle, c’est la toiture qui en enregistre le plus, avec une moyenne de 30 %. « Mesurer cette déperdition représente une information importante pour réduire sa facture énergétique et du même coup ses émissions de gaz à effet de serre. C’est pourquoi nous proposons aux Pessacais de venir consulter en Mairie les résultats de la thermographie aérienne de leur habitat lors des permanences info énergie ». L’habitant est accueilli sur rendez-vous par un conseiller qui l’aide à interpréter les résultats, ces derniers pouvant être influencés par la nature des matériaux qui recouvrent la toiture et les habitudes de chauffage. D’où la nécessité d’échanger avec un conseiller rénovation pour connaître la réalité de son logement et mesurer les réelles déperditions de chaleur de sa toiture. Les conseillers peuvent également accompagner les habitants, gratuitement et en toute indépendance, dans leur projet de rénovation énergétique en fonction des problèmes identifiés et informer sur toutes les aides financières possibles.

 

Vers un toit producteur d’énergie : 

Parmi les solutions envisageables en matière d’énergies renouvelables figure l’installation de panneaux solaires sur son toit. Pour savoir si sa toiture est adaptée à ce système, un outil existe : le cadastre solaire. Calculé à partir de la simulation du rayonnement solaire annuel moyen, le cadastre solaire indique le potentiel solaire de chaque bâtiment (excellent, bon ou passable), en prenant en compte les effets d’ombres portées (immeubles, arbres, souches de cheminées, etc.). En un clic et grâce à un simple code couleur, chacun peut identifier si sa toiture est propice à l’installation de panneaux solaires. Un simulateur intégré à l’interface propose les différents scénarii envisageables : panneaux photovoltaïques pour la production d’électricité ou panneaux thermiques pour la production de chaleur (eau chaude sanitaire). Le simulateur permet également de connaître le montant estimé du projet, son amortissement dans le temps et les aides disponibles. Si le cadastre solaire est librement consultable en ligne sur la plateforme « MA RÉNOV Bordeaux Métropole », un rendez-vous avec un conseiller rénovation est recommandé, afin d’échanger sur son projet, évaluer l’intérêt d’une installation sur son toit, etc, tout cela gratuitement.

 

Lutter contre la précarité énergétique : 

Le difficile accès à l’énergie des ménages les plus vulnérables a conduit Bordeaux Métropole à développer un nouveau dispositif pour lutter contre la précarité énergétique, et dans lequel la Ville de Pessac a développé une offre personnalisée pour les Pessacais. Ce dispositif « MON ÉNERGIE Bordeaux Métropole » est conçu comme un guichet unique. Il propose aux propriétaires et locataires en situation de précarité énergétique un accompagnement personnalisé vers le bon interlocuteur et les solutions les plus adaptées à leur besoin : Consommation anormalement élevée, factures d’énergie difficiles à acquitter, conseils en éco-gestes ou accompagnement pour de petits travaux, bâti non isolé, système de chauffage déficient, etc… Suite à un premier diagnostic de la situation établi par téléphone, les habitants sont informés et orientés vers le ou les partenaires les plus à même de les aider à résoudre leurs problématiques. Pour aller plus loin, selon les besoins identifiés, une visite à domicile peut également être proposée afin de réaliser un diagnostic énergétique du logement, établir des préconisations pour remédier aux désordres constatés et remettre un kit d’économies d’énergie et d’eau » explique Nelly Coste. Aucune procédure n’est déclenchée sans l’accord du ménage. Pour animer ce service, Bordeaux Métropole a missionné un groupement d’associations, parmi lesquels le CREAQ, qui intervient à Pessac. La Ville apporte une participation financière dans ce projet. « À Pessac, on estime que 7 % des foyers se trouvent en situation de précarité énergétique. Notre objectif est de proposer cet accompagnement à une vingtaine de foyers pessacais » ajoute Jérémie Landreau. Le CREAQ viendra par ailleurs positionner son bus d’information sur la place de la Ve République un jour par mois en février, mars et avril.

Rappel : MA RÉNOV Bordeaux Métropole : 05 57 20 70 20
marenov.bordeaux-metropole.fr (pour prendre rendez-vous notamment avec les conseillers de l’espace info énergie à Pessac)

Cadastre solaire : marenov.bordeaux-metropole.cadastre-solaire.fr
MON ÉNERGIE Bordeaux Métropole : 05 40 13 02 19 ou monenergie@bordeaux-metropole.fr