Selon un sondage de l’IFOP pour la filiale du groupe Effy, QuelleEnergie.fr, 92% des Français interrogés estiment que la rénovation énergétique des logements est très importante. Mais ils sont freinés par des contraintes budgétaires et administratives notamment.

Réalisé sur un échantillon de 1004 personnes, ce sondage révèle que 85% des Français interrogés ont conscience que les travaux de rénovation énergétique ont « un impact bénéfique sur la valeur patrimoniale de leur bien immobilier ».

Contraintes budgétaires, administratives et pratiques :
Cependant, les sondés estiment être freinés dans l’entreprise des travaux. Quatre contraintes principales ont été relevées : le budget, la complexité des démarches administratives, le temps et l’inquiétude liée aux travaux. En effet, 89% des personnes interrogées pensent que les travaux de rénovation sont trop chers ; 87% d’entre eux soulignent la « lourdeur des démarches administratives » ; 63% estiment que ces chantiers prennent trop de temps et 74% jugent qu’il s’agit de travaux anxiogènes.

Ainsi, QuelleEnergie.fr estime que la campagne « Faire », lancée par le gouvernement le lundi 10 septembre, « est une première étape qui doit ouvrir la voie à des mesures concrètes ». Le président de la filiale du groupe Effy, Frédéric Utzmann souligne que d’après ce sondage, « les Français ont besoin de trouver un gage de confiance qui leur permette d’envisager les travaux de rénovation énergétique plus sereinement. (…) Nous espérons que cette campagne sera assortie à très court terme de mesures concrètes et même percutantes ». Il ajoute que « la rénovation énergétique du demi-million de passoires thermiques qui existent encore en France ne doit pas plus être un vœu pieux mais bien une réalité ».

Article paru dans Environnement magazine le 12 septembre 2018