Une prime aidera les ménages à changer leurs équipements de chauffage, jusqu’au 31 mars 2018. Financée par les certificats d’économies d’énergie, cette prime sera cumulable avec le crédit d’impôt transition énergétique.

 

001087 CHAUFFAGE CHAUFFERIE: Robinet thermostatique permet de contrôler individuellement la température de chaque pièce. Résidence Saint Exupéry à Verbery .Oise. Label Haute Qualité Environnemental HQE. Région Picardie. Maîtrise de l'énergie. ME. Habitat collectif régulation. Habitat et tertiaire. Photo Joël Jaffre/ADEME 2000

Le ministère de l’Environnement et de l’Energie a annoncé la mise en place de l’opération « Coup de pouce économies d’énergie » d’une prime destinée à aider les ménages en situation de précarité énergétique à changer certains de leurs équipements de chauffage. Attribué sous conditions de ressources, ce dispositif exceptionnel durera jusqu’au 31 mars 2018.

Les primes seront versées dans le cadre des « Certificats d’économies d’énergie » (CEE) par les signataires d’une charte d’engagement, fournisseurs d’énergie et partenaires ou collectivités locales. Il est ainsi prévu qu’elles s’élèvent à 50 € pour l’installation d’un radiateur électrique à régulation électronique en remplacement d’un ancien modèle et de 100 € pour celle d’un programmateur centralisé pour radiateurs électriques. Le montant sera plus conséquent pour le remplacement d’une chaudière individuelle : 800 € pour une chaudière neuve au gaz ou au fioul à haute performance énergétique et même 1.300 € pour une chaudière neuve au bois de classe 5 (norme EN303-5). La charte prévoit également la continuation des primes pour l’isolation des combles ou des toitures à 1 € pour les bâtiments les plus énergivores.